Yellowknife - Les mots pour le dire : Grey

Yellowknife - Les mots pour le dire : Grey

Tout le monde le dit, il y a quelque chose dans l’acte de donner à Yellowknife qui est différent de ce qui se produit ailleurs. La communauté francophone de Yellowknife en sait quelque chose. La plupart d'eux vivent loin de leurs familles – leur soutien naturel – alors ils apprennent à compter les uns sur les autres afin de partager un peu de réconfort ainsi que des moments de bonheur.

La série de six courts métrages « Les mots pour le dire » fut originalement conçue pour l'Association franco-culturelle de Yellowknife dans le cadre de son exposition « Visages au féminin » portant sur les femmes francophones, francophiles et immigrantes dans le Nord. Chaque court métrage nous présente une femme qui vit à Yellowknife et qui nous explique pourquoi elle est venue et les facteurs qui expliquent sa décision de rester. Chacune d'entre elle nous parle de ce que Yellowknife a su lui donner et lui apporter.

France Benoit

France Benoit est une réalisatrice de Yellowknife qui se sent plus à l’aise de donner que de recevoir. Le projet « L’art de donner » a commencé avec un court métrage à propos de bénévoles qui donnaient des bains de pied aux sans-abris (Un pied dans la main/Hand to Toe, Hot Docs 2011). L’idée de mettre en évidence davantage d’actes de générosité s’est développée en 17 films – dont le court métrage Toucher d’adieu de l’ONF – ainsi que d’autres œuvres originales conçues par des artistes de Yellowknife. Les documentaires qu’elle a produits dans le passé, en français et en anglais, gravitent autour des thématiques de la justice sociale et de la conscientisation environnementale. Elle et son mari s’efforcent de vivre d’une manière aussi durable que possible dans la forêt boréale juste à l’extérieur de Yellowknife : pompant leur eau à partir du lac, chauffant leur maison au bois, cultivant autant d’aliments que les températures froides le permettent, et tirant l’énergie du soleil.

Gary Milligan

Gary Milligan réside à Yellowknife depuis 1957. Il a commencé sa carrière professionnelle dans la production cinématographique et vidéo en 1979, peu de temps après avoir obtenu son diplôme du Emily Carr College of Art de Vancouver. « C’est ma passion. » dit-il, « Tant que mes yeux seront capables de voir, que mes oreilles seront capables d’entendre, et que mes mains seront capables de manipuler des caméras et des ordinateurs, je ferai de mon mieux pour continuer à aider les gens à partager leurs histoires et leur vision. »